Category Archives: Voitures écologiques

BMW i3 : L’électrique se dévoile le 29 juillet 2013

Bmw_i3_ConceptAyant été fondée en 1916 par Gustav Otto et Karl Friedrich Rapp, la firme allemande BMW (Bayerische Motoren Werke AG) a commencé par construire des moteurs d’avion. Mais, après la première guerre mondiale, elle a dû se reconvertir dans la fabrication de moteurs destinés aux véhicules routiers à deux ou quatre roues, « Voiture et Moto ».

Avec plus de 97.000 employés répartis dans près de trente pays, BMW est une des premières entreprises allemandes implantées à l’étranger.

L’électrique débarque chez BMW

Dévoilée il y a un peu moins de deux ans à l’occasion du Salon de Francfort sous forme de concept, la petite berline électrique de série va être présentée en direct sur Internet (Youtube) le 29 juillet 2013. Il s’agit du tout premier modèle de la gamme « i » : la « i3 ».

Au niveau des caractéristiques techniques, l’i3 de série devrait être équipée d’un moteur électrique développant environ 170 chevaux et  fournissant un couple de 250 Nm. La motorisation devrait permettre au modèle « zéro émission » d’avoir une autonomie comprise entre 130 et 160 kilomètres.
En outre ce bolide devrait être doté d’un petit moteur thermique à deux cylindres, ce qui permettrait à l’i3 d’afficher une autonomie de 300 kilomètres.
Elle proposera, en option, un prolongateur d’autonomie essence permettant de parcourir 400 km supplémentaires. En effet, ce véhicule pourra effectuer la montée jusqu’à 60 km/h en moins de quatre secondes et 100 km/h en moins de 8 secondes.

Le tarif de base de l’i3 sera compris entre 30.000 et 40.000€, soit celui d’une Série 3.

Si le physique de cette BMW i3 est déjà connu, il faudra attendre septembre et le Salon de Francfort pour que l’i3 fasse sa première apparition mondiale.

L’Hybridation débarque chez Citroën

Citroen_DS5_HYbrid4_001 Fondé en 1919 par l’ingénieur polytechnicien André Citroën, « Citroën » est un constructeur automobile français qui fait partie du groupe PSA Peugeot Citroën. Ce dernier a été créé en 1976, suite à la fusion de Citroën S.A. et de Peugeot S.A.

Avec une production de 3.605.524 véhicules, le groupe PSA se classe comme le 2e manufacturier européen, derrière le groupe allemand Volkswagen AG (7 341 065 unités).

Combinaison savante diesel et électrique

Pour rester en course avec certains de ses concurrents  et tenir le challenge au cœur d’un marché hyperconcurrentiel, le groupe PSA s’est lancé dans la motorisation hybride avec la Citroën DS5 Hybrid4.

Côté mécanique, ce véhicule, qui adopte la technique de la double motorisation, embarque un moteur diesel 2.0 litres HDi de 163 ch et un bloc électrique de 37 ch. En fait, le premier se charge de faire fonctionner le train avant alors que le second gère la puissance transmise au train arrière. En outre ce bolide, qui est constitué par le mariage d’un moteur turbodiesel avec un moteur électrique, offre 200 ch et consomme moins de 3 litres aux 100km.
Par ailleurs, cette voiture procure de bonnes relances. Elle a effectué les 0-100 km/h en 8,6 s.

Esthétiquement, avec un gabarit de 4530 mm, la DS5 ne joue pas dans la catégorie des gros porteurs, elle se positionne en effet à mi-chemin entre une Citroën C4 (4329 mm) et une Peugeot 508 (4792 mm).

Sur le plan du confort, ce véhicule est doté d’ un volant gainé de cuir, une console centrale haute et un dossier excessivement confortable avec un fauteuil réglable électriquement.

Le premier prix pour cette voiture Hybride Citroen est de 39 950 euros.

BMW, la marque Premium de l’électro-mobilité !

bmw Créée en 1916 pour assurer la fabrication de moteurs d’avions pour l’armée allemande, la société industrielle constructrice d’automobiles Bayerische Motoren Werke AG (BMW) occupe à présent la première place du classement mondial des firmes les plus réputées auprès des consommateurs. Cette étude a été réalisée par le Reputation Institute de New York dans le cadre de l’enquête « Global RepTrak 2013″. BMW s’est lancée au début des années 1930 dans la construction automobile, créant le premier moteur six cylindres et la première carrosserie en aluminium.

En effet, depuis 2008, BMW Group étudie les besoins des clients en matière de conduite électrique grâce à la plus grande enquête jamais réalisée sur l’électro-mobilité. Sa réflexion a, en fait, abouti à la création du programme « BMW i Concept ».

BMW PARIE SUR L’ELECTRIQUE

BMW a décidé de prendre le virage de l’électrique en commercialisant sa première voiture «zéro émission», la «i3», en novembre 2013.  Son tarif devrait avoisiner les 40.000 euros.

En fait, contrairement à Renault, qui a fait le choix de la location, la i3, conçue pour être 100 % électrique, sera vendue avec sa batterie qui offre une autonomie entre 130 et 160 kilomètres.

Concernant le temps de charge de la batterie, il est de 100% en 6 heures. La recharge pourra être effectuée à domicile à partir d’une prise standard.

Par ailleurs, cette citadine dont la grande innovation réside dans l’emploi de la fibre de carbone est dotée d’un moteur qui développe 125 kW (soit 170 chevaux) et qui atteint le 0 à 60 km/h en moins de quatre secondes et le 0 à 100 km/h en moins de huit secondes.

Côté écologique ce véhicule est, en effet, recyclable à 95%. En outre, grâce à la technologie BMW eDrive et son moteur électrique, la BMW i3 Concept n’émet aucun bruit et aucun produit chimique polluant et ne consomme que 2€ pour un « plein » d’électricité permettant de parcourir environ 150 km.

La Toyota Yaris rafle le prix «Voiture verte de l’année 2012»

toyota-yaris-hsd-1 Le marché de l’hybride prend de plus en plus d’ampleur vu les multiples avantages de ce type de véhicule. En effet, la flambée des prix du carburant, qui pollue considérablement l’atmosphère et, par conséquent, nuit à l’environnement, devient très problématique et de ce fait les voitures hybrides représentent certes la meilleure solution pour limiter la consommation d’essence mais également les émissions de CO2 des transports routiers. Il est important de noter qu’une voiture hybride combine un moteur électrique et un moteur à essence.

LA YARIS A TERRASSE LA CONCURRENCE !

Depuis 1997 et la première Prius, Toyota s’est imposée comme le maître de l’hybridation. L’Association Française de la Presse Automobile a attribué le « Prix de la Voiture Verte 2012″ à la Yaris Hybride, qui est dotée d’une puissance de 100 chevaux pour 3,5 litres d’essence aux 100 kilomètres et des émissions en CO2 de 79 g/km ; sa vitesse maximale est de 165 km/h.

Elle succède la Chevrolet Volt (2011) et à la Toyota Auris HSD (2010).

En fait, la Yaris Hybride, qui a été présentée dans le cadre du Salon de Genève 2012, a séduit  aussi bien les particuliers que les professionnels. Cette voiture est équipée de la fameuse motorisation Hybrid Synergy Drive (HSD), elle s’appuie sur un bloc essence 1.5 associé à un système électrique plus léger de 20 % que celui de l’Auris Hybride.

Côté confort, la citadine polyvalente japonaise offre la climatisation automatique bizone et une boîte automatique.

Par ailleurs, 40% des Yaris vendues au premier trimestre 2013 ont été des hybrides. En effet, la Toyota a vendu au total 3.031 véhicules hybrides depuis le début de 2013, confortant sa position de leader des ventes d’hybrides en France.

La Yaris Hybride est disponible à partir de 16.500 euros.

La Porsche Panamera S E-Hybrid crée la sensation !

panamera Lancée en 2009 et vendue en grande majorité aux Etats-Unis et en Chine, la Porsche Panamera, la toute première berline de l’histoire du constructeur allemand de voitures de sport, revient dans quelques jours au salon de Shanghai pour exhiber sa Panamera S E-Hybrid.

Cette version de la Panamera hybride rechargeable prouve que performances et préservation de l’environnement peuvent être compatibles.

DES PROUESSES QUI ETONNENT !

La nouvelle Panamera se distingue de par sa  possibilité à être rechargée avec une autonomie électrique annoncée à 36 Km suffisante pour abaisser de 56 % ses émissions de CO2 officielles, de 167 à 71 g/km. Il est  important de noter qu’elle  affiche une consommation moyenne de seulement 3,1L/100km grâce à une accélération de 0 à 100Km/h en 5,5 secondes pour une vitesse de pointe de 270 KM/h.

Etant basée sur l’ancienne Panamera hybride, la S E-Hybrid abrite un moteur électrique deux fois plus costaud, qui passe de 47 à 95 chevaux et une batterie Lithium-Ion de 9,5 kWh, qui a remplacé la batterie nickel-métal-hydrure de 1,7 kWh du modèle précédent. Cette nouvelle batterie est d’une capacité cinq fois plus importante. Ce qui change tout, c’est la possibilité de recharger cette dernière à la maison avec un temps moyen de moins de quatre heures sur une prise domestique 220 V 8A et de moins de 2h30 en 16A (une prise murale spécifique).

Autre avantage mécanique par rapport au modèle précédent,  le V8 4.8 des Panamera S et 4S, a été remplacé par un nouveau V6 biturbo de trois litres de cylindrée.

L’ESTHETIQUE N’EST PAS EN RESTE

Côté esthétique, la face avant de la Panamera S E-Hybrid adopte des prises d’air élargies et des optiques de phares plus marquées. On a élargi également, de quelques millimètres, la lunette arrière en intégrant plusieurs spoilers différents en fonction des modèles.

En outre, la nouvelle Pnamera est dotée d’une application Smartphone qui permet de localiser sa voiture sur son téléphone ainsi que de consulter l’autonomie restante.

Enfin, cette Panamera S E-Hybrid sera commercialisée au mois de juillet 2013 à partir de 83.605 € en France.

Ce que vous gagnez avec la voiture électrique

electrik  Une voiture électrique est une automobile qui fonctionne grâce à un moteur électrique qui est alimenté par un accumulateur d’énergie, autrement dit une batterie d’accumulateurs ou une pile à combustible. En effet, un des atouts principaux des véhicules électriques est de ne pas émettre des polluants, les fameuses particules sortant du pot d’échappement, même avec les « filtres à particules ».

Les voitures électriques  sont, donc, avancées par tous les acteurs du domaine de l’automobile comme étant la solution de transport la plus propre et écologique. Par ailleurs, la mobilité électrique fait aujourd’hui l’objet d’un engouement formidable vu le nombre d’avantages  des voitures adoptant ce type de consommation.

LES PLUS DE LA VOITURE ELECTRIQUE

Un véhicule 100% électrique est plus simple d’utilisation qu’un véhicule à moteur thermique (voitures classiques), alliant propreté, économie, fiabilité et agrément de conduire.

* Propreté :

Le véhicule électrique n’émet absolument aucun hydrocarbure, fumée ou particule au moment de son utilisation, ce qui lui a donné une image de véhicule écologique “zéro émission”.

*Economie :

En effet,  les batteries se rechargent pendant les phases de décélération, alors qu’en phase de ralenti, les voitures électriques n’enregistrent aucune consommation.

*Fiabilité :

Avec la voiture électrique, les coûts d’entretien sont largement réduits. En effet, puisqu’il n’y a pas d’huile dans la voiture électrique, on peut dire adieu aux vidanges régulières. Les dépenses d’entretien auto d’un véhicule électrique sont ainsi inférieures de 30 à 40%. Par ailleurs, les occasions de panne sont trois fois moins nombreuses.

*Agrément de conduite :

D’une part, cette automobile ne comporte ni embrayage ni boîte de vitesses. Le moteur électrique remédie également à la pollution sonore puisqu’il ne fait pratiquement aucun bruit, il est parfaitement silencieux. L’absence de vibrations et le silence du moteur rend sa conduite d’autant plus agréable !

La voiture écologique est l’avenir de l’automobile

Les voitures écologiques font de plus en plus parler d’elles dans le milieu très concurrentiel de l’automobile. Certes, ce type de véhicule a pour objectif principal de limiter considérablement les dépenses en carburant qui ne cessent d’augmenter, mais l’aspect économique n’est cependant pas le seul avantage des voitures « vertes », l’écologie est également l’un de ses principaux atouts. La planète et ses habitants ont tout à y gagner et ce parce que les véhicules sont en mesure de circuler sans émettre le moindre gramme de CO2, qui est dangereux pour la planète et notre santé.

Les différentes technologies prospectées

En effet, les constructeurs travaillent principalement sur quatre technologies destinées à remplacer le traditionnel moteur thermique, à savoir l’hybride, l’électrique, le GPL ou encore l’hydrogène.

LA VOITURE ELECTRIQUE

La voiture électrique, qui a fait son apparition au début des années 1900, est une automobile dont la propulsion est dirigée par un moteur qui fonctionne principalement avec de  l’énergie électrique, une batterie d’accumulateurs,  une pile à combustible ou un moteur thermique générateur.

L’électricité n’est pas la seule technologie permettant un secteur automobile propre et un transport individuel écologique, il y a également la technologie «hybride». Elle consiste à faire fonctionner le moteur électrique en complément du moteur thermique. Ces deux sources d’énergie tournent tantôt ensemble, tantôt alternativement. Au démarrage, c’est le moteur électrique qui assure la mise en mouvement de la voiture, jusqu’à des vitesses plus élevées. Lorsque des vitesses plus élevées sont atteintes, le moteur thermique prend la relève.

LE VEHICULE AU GPL

De son côté, le véhicule au GPL (gaz de pétrole liquéfié) fait rimer écologie et économie. Les gaz butane et propane proviennent à 60 % de l’extraction des champs de gaz naturel et à 40 % du raffinage du pétrole. Le GPL n’émet aucune particule lors de la combustion et limite les émissions polluantes (CO, HC, NOX, COV) néfastes pour la santé.

LE MOTEUR A HYDROGENE

Les voitures à base d’hydrogène utilisent la technologie de la pile à combustible pour stocker et embarquer l’énergie sous forme d’hydrogène. En fait, un tel véhicule sera sûrement propre car il ne rejettera localement que de l’eau et permettra de cette manière aux pays ne disposant pas de gisements pétroliers de sécuriser leur approvisionnement énergétique.