Monthly Archives: avril 2013

Maria Sharapova, l’ambassadrice glamour de Porsche

Porsche Presents New Testimonial Depuis sa création en 1931, le nom de la firme  Porsche est synonyme de sportivité et de luxe dans le monde de l’automobile. Pas étonnant donc de voir le constructeur allemand lier son nom à celui de Maria Sharapova.

En effet, la firme de Zuffenhausen a noué un partenariat de trois ans avec la joueuse de tennis russe. La collaboration entre Porsche et l’athlète a été officialisée lundi 22 avril 2013 à Stuttgart à l’occasion du tournoi « Grand Prix de Stuttgart », qui se déroule du 23 au 29 avril.

QUAND  L’ELEGANCE RIME AVEC SPORTIVITE!

Après son partenariat conclu en 2006 avec Land Rover, la numéro deux mondialE au classement WTA, âgée de 26 ans, devient cette fois-ci l’ambassadrice de charme de Porsche. Elle prêtera donc son image au constructeur allemand pour une campagne de communication très attendue, et destinée à mettre en avant la firme automobile.

Lors de la cérémonie de signature, la « Reine Maria » a exprimé sa joie et sa satisfaction de conclure ce partenariat avec Porsche : « C’est un jour vraiment spécial pour moi. J’ai eu le privilège d’être associée avec certaines des meilleures marques dans le monde, mais maintenant, être partenaire avec Porsche, c’est un honneur ».

En effet, cette collaboration ne séduit pas que « Masha » mais également Matthias Mueller, le PDG de Porsche AG : « Maria Sharapova est le choix parfait. Son profil et son charisme sont une solution idéale pour Porsche. Elle combine les performances sportives et l’élégance, comme une Porsche ! Elle est aussi très respectée dans le monde entier et jouit d’une excellente réputation ».

Aussi belle que talentueuse, Sharapova est déjà très familière avec les véhicules de Zuffenhausen. En fait, l’an dernier, la star mondiale de la petite balle jaune avait remporté une 911 Carrera S Cabriolet en s’imposant en finale du tournoi de Stuttgart sponsorisé par Porsche.

Outre ce tournoi du circuit professionnel WTA,  la firme allemande est le sponsor principal de l’équipe d’Allemagne de Fed Cup. Ce partenariat va donc permettre à Porsche de conforter sa position auprès du tennis féminin.

Cayman S sport, la biplace sportive de rêve !

porsche-cayman-s-home Fondé par Ferdinand Porsche en 1931 à Stuttgart, Porsche AG, le constructeur automobile le plus rentable de l’histoire, est l’une des plus grandes firmes de voiture de sport.

Dévoilé il y a quelques semaines à Los Angeles, le nouveau Cayman a choisi le Salon international de l’automobile de Genève pour faire sa première apparition sur le sol européen.

Quand on nous parle de Porsche, il est impossible de ne pas penser au luxe et à la sportivité de ses voitures, et la nouvelle version du Cayman, le «Cayman S Sport», qui a été entièrement revu, n’échappe pas à la règle. Agile et sportif, abaissé et allongé, plus léger et plus rapide que jamais, telle est la troisième génération du Cayman.

DES PERFORMANCES TOUT SIMPLEMENT HALLUCINANTES !

Ce bolide de Porsche, qui est équipé d’un moteur 3,4 L, développe 325 ch (239 kW) et franchit le 0 à 100 km/h en 4,7 secondes avec les équipements appropriés, battant ainsi le 0 à 100 km/h en 5,4 secondes. Sa vitesse maximale est de 283 km/h.

Par ailleurs, en mélangeant aluminium et différents aciers, le nouveau châssis du Cayman S, plus long et plus bas que l’ancien, possède une rigidité torsionnelle accrue de 40% et s’allège de 24 kg. Ce gain de poids lui permet de consommer jusqu’à 15% de moins.

Autre nouveauté, ce véhicule est doté d’un système de déverrouillage et de démarrage Entry&Drive.

DESIGN HAUT DE GAMME

Le Porsche Cayman S Sport ne mise pas seulement sur la mécanique, mais également sur l’esthétique.

Ce coupé sportif a été largement remanié avec un allongement de 60 mm de l’empattement et un élargissement des voies, ajoutés à la hauteur de dix millimètres de la carrosserie.

Son pare-brise aplati a été repoussé de 100 mm vers l’avant. Pour donner une apparence plus sportive, ses porte-à-faux ont été raccourcis.

Le prix de vente de la nouvelle génération de la sportive biplace débute à partir de 65.608 euros.

La Toyota Yaris rafle le prix «Voiture verte de l’année 2012»

toyota-yaris-hsd-1 Le marché de l’hybride prend de plus en plus d’ampleur vu les multiples avantages de ce type de véhicule. En effet, la flambée des prix du carburant, qui pollue considérablement l’atmosphère et, par conséquent, nuit à l’environnement, devient très problématique et de ce fait les voitures hybrides représentent certes la meilleure solution pour limiter la consommation d’essence mais également les émissions de CO2 des transports routiers. Il est important de noter qu’une voiture hybride combine un moteur électrique et un moteur à essence.

LA YARIS A TERRASSE LA CONCURRENCE !

Depuis 1997 et la première Prius, Toyota s’est imposée comme le maître de l’hybridation. L’Association Française de la Presse Automobile a attribué le « Prix de la Voiture Verte 2012″ à la Yaris Hybride, qui est dotée d’une puissance de 100 chevaux pour 3,5 litres d’essence aux 100 kilomètres et des émissions en CO2 de 79 g/km ; sa vitesse maximale est de 165 km/h.

Elle succède la Chevrolet Volt (2011) et à la Toyota Auris HSD (2010).

En fait, la Yaris Hybride, qui a été présentée dans le cadre du Salon de Genève 2012, a séduit  aussi bien les particuliers que les professionnels. Cette voiture est équipée de la fameuse motorisation Hybrid Synergy Drive (HSD), elle s’appuie sur un bloc essence 1.5 associé à un système électrique plus léger de 20 % que celui de l’Auris Hybride.

Côté confort, la citadine polyvalente japonaise offre la climatisation automatique bizone et une boîte automatique.

Par ailleurs, 40% des Yaris vendues au premier trimestre 2013 ont été des hybrides. En effet, la Toyota a vendu au total 3.031 véhicules hybrides depuis le début de 2013, confortant sa position de leader des ventes d’hybrides en France.

La Yaris Hybride est disponible à partir de 16.500 euros.

La Porsche Panamera S E-Hybrid crée la sensation !

panamera Lancée en 2009 et vendue en grande majorité aux Etats-Unis et en Chine, la Porsche Panamera, la toute première berline de l’histoire du constructeur allemand de voitures de sport, revient dans quelques jours au salon de Shanghai pour exhiber sa Panamera S E-Hybrid.

Cette version de la Panamera hybride rechargeable prouve que performances et préservation de l’environnement peuvent être compatibles.

DES PROUESSES QUI ETONNENT !

La nouvelle Panamera se distingue de par sa  possibilité à être rechargée avec une autonomie électrique annoncée à 36 Km suffisante pour abaisser de 56 % ses émissions de CO2 officielles, de 167 à 71 g/km. Il est  important de noter qu’elle  affiche une consommation moyenne de seulement 3,1L/100km grâce à une accélération de 0 à 100Km/h en 5,5 secondes pour une vitesse de pointe de 270 KM/h.

Etant basée sur l’ancienne Panamera hybride, la S E-Hybrid abrite un moteur électrique deux fois plus costaud, qui passe de 47 à 95 chevaux et une batterie Lithium-Ion de 9,5 kWh, qui a remplacé la batterie nickel-métal-hydrure de 1,7 kWh du modèle précédent. Cette nouvelle batterie est d’une capacité cinq fois plus importante. Ce qui change tout, c’est la possibilité de recharger cette dernière à la maison avec un temps moyen de moins de quatre heures sur une prise domestique 220 V 8A et de moins de 2h30 en 16A (une prise murale spécifique).

Autre avantage mécanique par rapport au modèle précédent,  le V8 4.8 des Panamera S et 4S, a été remplacé par un nouveau V6 biturbo de trois litres de cylindrée.

L’ESTHETIQUE N’EST PAS EN RESTE

Côté esthétique, la face avant de la Panamera S E-Hybrid adopte des prises d’air élargies et des optiques de phares plus marquées. On a élargi également, de quelques millimètres, la lunette arrière en intégrant plusieurs spoilers différents en fonction des modèles.

En outre, la nouvelle Pnamera est dotée d’une application Smartphone qui permet de localiser sa voiture sur son téléphone ainsi que de consulter l’autonomie restante.

Enfin, cette Panamera S E-Hybrid sera commercialisée au mois de juillet 2013 à partir de 83.605 € en France.